Retour

La France au Bénin

Accueil

DIO blindé au Bénin

Du 12 au 25 septembre 2010 sur le camp militaire de Ouidah à 47 km à l’ouest de Cotonou et à la demande de la coopération militaire française au Bénin, le 23e BIMa a conduit un Détachement d’Instruction Opérationnelle (DIO) dans le domaine « combat des blindés » au profit du 1er et du 2ème Groupements Blindés des Forces Armées Béninoises (GB/FAB). L’équipe d’instructeurs était composée de 2 officiers et 4 sous-officiers regroupant différentes fonctions : officiers adjoint en escadron de combat, maître de tir, chefs de peloton blindé, spécialiste technicien tourelle et infirmier.

L’objectif était « former les formateurs » des deux GB afin que ces derniers soient en mesure de dispenser par la suite, chacun à son niveau, une instruction de qualité dans leur corps respectif. Les 38 stagiaires Officiers, Sous-Officiers et Militaires du rang ont suivi une formation englobant des domaines variés comme des cours tactiques, des études sur caisse à sable de cas concrets, de topographie, de pédagogie et de transmissions. La formation s’est poursuivie par de nombreux exercices sur le terrain en peloton constitué à 3 ELAN (AML 90 version sud-africaine), 1 ZFB 05 (véhicule blindé de fabrication chinoise) et d’un pick-up. Dans le même temps, une instruction spécifique à la préparation au tir sous tourelle a été dispensée à quatre sous-officiers responsables du tir au sein des escadrons, ainsi qu’une formation au secourisme de combat à l’ensemble des 38 stagiaires.

Conduit par le 4ème escadron du 1er Régiment de Hussards Parachutistes en mission de courte durée au sein du 23e BIMa, ce DIO a obtenu d’excellents résultats lors de l’exercice synthèse en terrain libre où les deux pelotons béninois engagés ont fait preuve de belles qualités lors des différentes missions reçues. Cette restitution combinait une phase de reconnaissance d’axe, de surveillance, de mise en place d’un point de contrôle (check-point) et pour conclure d’une mission de freinage en vue d’un coup d’arrêt. Les instructeurs ont estimé en final que les deux unités instruites sont à même de mener dès à présent une instruction de qualité dans les domaines cités précédemment.

En outre, les unités blindées des FAB projetées en République de Côte d’Ivoire et en République Démocratique du Congo dans le cadre de missions de maintien de la paix sont équipées de plusieurs types de véhicules : BRDM2, M113 et ELAN. L’instruction dispensée a pris en compte ce facteur afin que les équipages puissent s’adapter sans difficulté à l’engin servi et dans un tel contexte opérationnel.

Moment d’échange privilégié aux niveaux professionnels et culturels, ce DIO s’est révélé également particulièrement intéressant pour les formateurs du RHP venus du 23°BIMa. Il a ainsi permis à l’escadron, compte tenu des exigences en terme de préparation pédagogique et de remise à niveau des connaissances, d’en tirer une réelle plus-value pour sa propre préparation opérationnelle et d’approfondir sa connaissance du milieu africain par une réelle immersion préparée et encadrée par la coopération française.

Enfin, participant directement et avec efficience au rayonnement des forces armées françaises, ce DIO a légitimement été approprié par les FAB qui se sont appuyées sur cette instruction pour entamer immédiatement une phase de remise à niveau de deux mois et demi au sein de leurs deux groupements blindés.

Contact Recherche Version classique
République Française - Ministère des Affaires étrangères