Conférences "Les Printemps arabes et l’Afrique subsaharienne" - 24/01 à 18h30 et 7/03/2013

L’Institut français du Bénin organise en 2013 un cycle de conférences sur "Les Printemps arabes et l’Afrique subsaharienne"

Ce cycle de conférences grand public vise à appréhender les Printemps arabes, dans une perspective comparée avec l’Afrique subsaharienne, à travers une série de conférences prononcées par des chercheurs de renom, spécialistes du monde arabe et de l’Afrique subsaharienne. L’objectif, grâce à une approche comparative et pluridisciplinaire, est de nourrir un débat d’actualité sur les relations entre Afrique du Nord et Afrique subsaharienne, de favoriser les échanges intellectuels entre le Bénin, la France et le Maghreb. Les conférences permettront de comprendre la portée des Printemps arabes mais aussi de comparer ces processus avec ceux observés ailleurs en Afrique ainsi que d’appréhender les effets des transformations en Afrique du Nord sur les sociétés et les États subsahariens.

La première conférence aura lieu le jeudi 24 janvier 2013 à 18h30 à l’Institut Français du Bénin (ex. CCF) - René Otayek : « Révolutions arabes : la fin d’une anomalie autoritaire ? »


Les révolutions arabes, pour imprévisibles qu’elles aient été, résultent néanmoins de la conjonction de plusieurs facteurs, notamment l’épuisement du modèle de régulation autoritaire, l’« éveil » des sociétés civiles, la recrudescence des mouvements sociaux depuis le milieu des années 2000, l’aggravation des inégalités sociales, etc. Ces révolutions ont balayé l’idée qu’il y aurait un exceptionnalisme arabe, condamnant les sociétés du monde arabe à une fatalité autoritaire. Mais leur avenir reste pour le moins incertain : ces transitions accoucheront-elles de la démocratie, comme le réclamaient les manifestants tunisiens, égyptiens, libyens, ou, au contraire, déboucheront-elles sur de nouveaux autoritarismes ? Les évolutions en cours, marquées par l’émergence d’une offre islamiste de gouvernement, confirmeront-elles les espoirs placés en ces révolutions ? Quels enseignements peut-on d’ores et déjà en tirer ?

René Otayek, politologue, est directeur de recherche au CNRS et enseignant à Sciences Po Bordeaux. Ses travaux portent notamment sur les sociétés civiles, les États et les dynamiques identitaires en Afrique subsaharienne et dans le monde arabe. Il a dirigé de 2004 à 2012 le Centre d’étude d’Afrique noire (CEAN) de Bordeaux - devenu Les Afriques dans le monde (LAM) en 2011.

Conférence suivante : le jeudi 7 mars 2013 avec Mohamed Cherif Ferjani (professeur de science politique et de civilisation arabe à l’Université Lyon II) : "la religion dans la transition consécutive au Printemps arabe".

Dernière modification : 21/01/2013

Haut de page