Cérémonie de fin de stage au CPPJ

En ce jeudi 17 octobre, ce sont 20 policiers et gendarmes issus de 14 pays d’Afrique qui terminent leur cursus de formation de technicien en identification criminelle (TIC) après 6 semaines intenses de cours, de travaux pratiques, de mises en situation mais aussi des indispensables contrôles qui sanctionnent et garantissent les niveaux de compétence. Madame l’Ambassadrice a participé à la cérémonie de remise de diplôme de ce 22ème stage « TIC » au Centre de perfectionnement de police judiciaire (CPPJ).

Les stagiaires ont acquis au cours de cette formation des connaissances et des savoir-faire techniques précieux dans le domaine des constations judiciaires et détiennent maintenant la qualification de technicien en identification criminelle.

Avec cette qualification, les nouveaux diplômés auront la lourde responsabilité d’effectuer des constations sur les scènes de crime qui pourront revêtir des caractères plus ou moins complexes. Pour autant, en toute circonstance, il leur appartiendra de procéder à ces opérations de façon particulièrement professionnelle, minutieuse et rigoureuse car, comme cela leur a été enseigné, les premières constations sont capitales à la manifestation de la vérité et conditionnent bien souvent la réussite des enquêtes.

Avec le major de promotion - JPEG

De retour dans leurs pays, les stagiaires mettront en application les enseignements qui leur ont été dispensés. L’Ambassadrice a précisé aux policiers et gendarmes présents qu’ils seront les ambassadeurs du CPPJ au sein de leurs formations d’appartenance et surtout qu’ils devront servir de formateurs relais auprès de leurs camarades en leur transmettant leurs connaissances.
L’Ambassadrice a invité les stagiaires à être fiers : fiers d’avoir été choisis par leurs pays pour suivre ce stage, fiers également du niveau qu’ils ont désormais atteint grâce au travail et à leur engagement tout au long de la formation.

Avec la présidente de promotion - JPEG

Madame Kuster-Ménager a tenu à féliciter l’encadrement du CPPJ (instructeurs et administratifs) pour le travail accompli, remercier le commandant de l’école mais aussi et surtout le directeur générale de la gendarmerie qui ont permis, parfois dans des conditions difficiles, d’assurer la bonne conduite de ce stage et de réserver le meilleur accueil possible aux stagiaires.

JPEG

A l’issue de cette cérémonie, l’Ambassadrice a pu rencontrer et échanger avec les stagiaires. Ils ont pu faire part de leur fierté d’avoir réussi ce stage mais aussi des suggestions pour améliorer le développement du Centre.

Toutes les photos de la cérémonie sur notre page Facebook


Centre de perfectionnement de police judiciaire

Le Centre de perfectionnement de la police judiciaire de Porto-Novo est une école nationale à vocation régionale (ENVR) que la France soutient et à laquelle elle est très attachée. Créé en 1999, placé sous l’autorité du directeur général de la gendarmerie nationale du Bénin, ce centre est unique en son genre en Afrique et n’a cessé de grandir et d’acquérir une stature internationale qui en fait une école de référence et un pôle d’excellence en matière de police judiciaire.

Depuis son ouverture en 1999, ce sont quelque 3095 gendarmes et policiers qui y ont été formés à l’occasion de stages de haut niveau. L’offre de formations, notamment dans ses volets consacrés à la lutte contre la criminalité organisée, les questions de droit, de sécurité et de maintien de la paix répondent pleinement aux attentes des différentes instances internationales et sont conformes à la charte de la CEDEAO et de l’OGA.

Les formations dispensées dans ce centre sont aussi le fruit de l’expression des instances africaines de pouvoir disposer d’un enseignement commun pour toutes les forces de sécurité susceptibles d’être engagées dans des opérations de la paix et de pouvoir s’appuyer sur une approche technique et opérationnelle identique s’affranchissant des particularismes locaux et des systèmes judiciaires propres à chaque pays. Pour autant le contenu même de l’enseignement délivré ici contribue au renforcement de capacités personnelles des stagiaires dans leur domaine de compétence.

Dernière modification : 09/03/2016

Haut de page